03 février 2014

L'hôtel du Cheval rouge peint par Pierre Duriot

Un hôtel vieillot dont l’unique charme serait celui de la patronne, maîtresse sur le retour bien commode pour un comptable en goguette, oisif, jouisseur d’une nouvelle vie facile aux yeux obnubilés par les cuisses légères d’une traînée sans vergogne. Il en meurt, trop curieux, trop fou et les vautours vont utiliser son cadavre avant qu’il ne disparaisse. Le cheval de l’hôtel est rouge, peut-être, parce que l’histoire est en noir et blanc, de cette époque ancienne où les flics n’enquêtaient qu’avec leurs yeux et leur cervelle,... [Lire la suite]
Posté par michelbenoit à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 février 2014

1931 Paul Faucher édite les premiers albums du Père Castor

1931 Paul Faucher édite les premiers albums du Père Castor Alors que l'on parle sérieusement de faire entrer le fameux Père Castor à L'Unesco voici un petit résumé des débuts de Paul Faucher et de sa fameuse édition.   C’est à la fin de l’année 1931 que sont édités les deux premiers albums du Père Castor. Leur fondateur, Paul Faucher est né à Pougues les eaux en 1898 et est un pionnier en termes de matière pédagogique et de respect de l’enfant. Cette édition du Père Castor chez Flammarion jouera  un rôle essentiel à... [Lire la suite]
Posté par michelbenoit à 00:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 janvier 2014

Un hôtel du Cheval rouge à Châtillon sur Seine

Un hôtel du Cheval rouge à Châtillon sur Seine   Anne-Marie, une amie Facebook et fervente lectrice des enquêtes du commissaire Merle m’a gentiment envoyé une photo de l’enseigne de l’hôtel restaurant qui se situe dans la ville où elle demeure : Chatillon sur Seine. Il s’agit bien entendu de l’hôtel du Cheval rouge. Belle enseigne et sympathique hôtel tout confort si j’en juge la page publicitaire consultée sur internet et peut-être pour moi l’occasion de faire un cours séjour à Chatillon, petite ville historique bien... [Lire la suite]
Posté par michelbenoit à 09:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 janvier 2014

Paris nausée

Paris Nausée
Posté par michelbenoit à 00:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 janvier 2014

Les Pauvres

Les Pauvres Les pauvres sont charmants pour peu qu'on les approche La plupart sont polis, j'en ai vu de tout près Bien sûr, j'avais un peu de monnaie dans ma poche Mais ils n'en savaient rien, je n'ai donné qu'après, Les pauvres sont curieux, le travail les attire Y compris les métiers fort sales et rebutants Je crois qu'ils ont raison, l'oisiveté c'est pire! Ils se plaignent, c'est vrai, mais ils sont très contents. Au fond, la pauvreté c'est un genr' qu'ils se donnent La preuve: j'en ai vu sourire à pleines dents! Pour nommer... [Lire la suite]
Posté par michelbenoit à 00:05 - Commentaires [3] - Permalien [#]
29 janvier 2014

Les amants d'un seul jour à Decize

Les amants d’un seul jour à Decize   Fatigué par décembre, Notre amour d’un été Se disloque et ressemble A nos peurs du passé. Priant que la lumière, Que la passion aiguise, Ne nous change en poussière, Au printemps, à Decize.   De chansons et de rêves, Etait fait notre amour, Quand la nuit qui s’achève, Fait vibrer les toujours, Chaque mot, chaque phrase, Nous semblaient être à nous, Quand la musique embrase, Les amants d’un seul jour.   Le meilleur et le pire Accompagnaient nos jours Nous... [Lire la suite]
Posté par michelbenoit à 00:05 - Commentaires [5] - Permalien [#]

28 janvier 2014

Le Mythe

  Mythes  Et dieu se revendait, soit en intraveineuse, Soit en poudre d’hostie, sous le sceau de l’état. Et dans le sang des hommes, se répandait la foi, Et la dévotion, et les pensées pieuses.   Et les hommes érigeaient des églises spacieuses, Ou ils s’agenouillaient. Joignant leurs frêles doigts, Ils priaient ardemment leur seigneur, pour que soient Exhaussées leurs terribles pensées belliqueuses.   Puis, ils se relevaient, et certains d’être absous, S’en allaient propager la crainte et le... [Lire la suite]
Posté par michelbenoit à 00:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 janvier 2014

Les bords de la Vaux

  LES BORDS DE LA VAUX C'était un soir d'hiver, sur les bords de la Vaux, Où la berge s'enfuit en nombreux écheveaux, Par une nuit incertaine. Le soleil se couchait sur le pré, simple, fier, De vieux saules s'enlaçaient par delà la lisière, Tout près de la fontaine. Les feux follets dansaient et nous rions tous deux, Tout comme deux enfants, insouciants et joyeux, A la bonne aventure. Le silence profond s'installait à jamais, Oh! Comme je t'aimais et comme tu m'aimais, Douce et tendre capture.   Michel BENOIT
Posté par michelbenoit à 00:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2014

Il y a 220 ans Saint-Just assassiné !

Il y a 220 ans Saint-Just assassiné ! Début février dans toutes les librairies nivernaises. Il y a 220 ans, la révolution française prenait fin avec l'assassinat physique et politique du nivernais Louis Antoine Saint-Just et de Maximilien Robespierre. L'occassion pour moi de vous faire découvrir ou re-découvrir mon ouvrage consacré au dernier jour de Saint-Just et de mettre en avant les valeurs républicaines de la première république et de la constitution de 1793 qui ne furent jamais appliquées, et pour cause... "Saint-Just,... [Lire la suite]
Posté par michelbenoit à 08:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 janvier 2014

La vraie fausse interview du Commissaire Merle

800x600 Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4 /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; ... [Lire la suite]
Posté par michelbenoit à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]