Le Blog de Michel Benoit

10 février 2017

Rendez-vous avec Merle sortie officielle le 15 février 2017

commissaireMerle_RdVavecMerle_02_NdG

Le troisième volume des enquêtes du commissaire Merle sort le 15 février dans toute la France. Ce sera pour ceux qui connaisse le personnage de le retrouver et pour ceux qui ne le connaissent pas de le découvrir. Quelque soit la situation on en sort pas indemne, me disait encore mon éditrice qui avait flairé le véritable héros de romans policiers du XXIème siècle. 

Pour Augustin Merle, la journée s'annonçait mal. Il y avait des jours comme cela... Des jours où tout commençait de travers alors que rien ne pouvait indiquer au matin que les difficultés rencontrées au cours de la journée allaient se chevaucher, se multiplier, se rassembler jusqu'au soir, tard, très tard...

Ainsi va la vie courante et aussi celle du commissaire Merle. Mais l'homme est tenace, surtout justement quand les choses vont de travers. Avoir rendez-vous avec Merle ce n'est jamais de bon augure. La famille de Thérèse Barbier, réunie au commissariat pour les explications au sujet de la défunte va l'apprendre à ses dépens. Les habitants de Savigny, sondés par le regard scrutateur du commissaire à propos du corps retrouvé près de l'écluse, devront aussi passer aux aveux. Et Jean Maudhuy, l'assassin de la ligne 7 aura une entrevue avec Merle, malheureusement pour lui suivie de sa rencontre avec le grand rasoir national...

Dans ce trois nouvelles affaires, le commissaire Merle comptera sur son intuition et pourquoi pas sur la chance, pour trouver la faille qui changera le cours de ses enquêtes.

 

Rendez-vous avec Merle

éditions de Borée 2/2017

En vente dans toute la France disponible et sur commande.

Posté par michelbenoit à 17:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 janvier 2017

Quelques nouvelles d'un scribe à ses lecteurs et amis N° 7

Photo

Je poursuis par cette petite lettre, qui vous est destinée, un bulletin que je souhaite informatif et qui vous fait part de l'avancée de mes projets, en sachant bien entendu, que ce bulletin n'existe que grâce à vous, lectrices et lecteurs.

En ce début d’année 2017, une chose est certaine… L’année sera chaude et les semaines seront bien remplies…..

Après les sorties de Qui êtes-vous Merle ? et de Merle voit rouge par les Éditions de Borée, ce sont trois enquêtes du commissaire Merle (L’assassin de la ligne 7, La maison de l’éclusier et Thérèse est morte) qui verront leur réédition  sous le titre Rendez-vous avec Merle.  Sa sortie est prévue pour le 16 février 2017 avec une couverture magnifique fidèle aux deux autres volumes dans la grande tradition du roman policier.

Puis ce sera un Polar qui paraîtra également chez de Borée, lequel se déroulant entre autres au Tréport s’intitulera « Dernier Fric Frac » et sera le livre invité du salon d’Eu en mai 2017. Un polar hommage à Michel Audiard et à mon oncle Sylvain Levignac, acteur et comédien qui joua au cinéma et à la télévision un nombre de rôles considérable. Sortie le 16 mai 2017.

L’Histoire sera également au rendez-vous avec la sortie de Saint-Just, la liberté ou la mort, suivi de la Nièvre sous la révolution,  cette deuxième partie sera complétée de nouvelles recherches effectuées pour cette occasion. Cette réédition augmentée entrera dans les commémorations du 250ème anniversaire de la naissance de Saint-Just à Decize et plusieurs jours lui seront consacrés à ce propos aux Forges de Guérigny. A cette occasion, le Président du Conseil départemental Patrice Joly me fera le plaisir de signer la préface de cette nouvelle édition à paraître en livre de poche le 6 juillet 2017 chez de Borée.

A cette occasion, Les Forges de Guérigny, le Conseil départemental, vous présenteront une pièce de théâtre écrite par Pascal Tedes et dont je serai le conseiller historique pour ces commémorations Qui auront lieu du 13 au 16 octobre 2017.

Enfin, trois enquêtes inédites du commissaire Merle seront éditées chez de Borée début septembre 2017 sous le titre : Rue des Boucheries. (Clin d’œil aux puristes qui comprendront que cette rue n’est autre que l’adresse personnelle d’Augustin Merle) avec trois nouveaux titres dont L’évadé de Moulins et Merle et les « Bons enfants » et L’écluse N°47 bis.

Vous pourrez me rencontrer chez les libraires et maisons de la presse, mais aussi dans les salons du livre, celui de Belleville sur Allier, celui de Loches, celui de La chapelle Saint-André, de la ville d’Eu, d’Autun, de Châteauroux, de Soissons, et de Saint-Pierre-le-Moûtier entre autres. 

Comme l’an passé, avec l’association Lire à Saint-Pierre, nous préparerons le 3ème Salon du livre de Saint-Pierre-le-Moûtier qui aura lieu le 29 octobre 2017 et qui rassemblera plus d’une vingtaine d’auteurs venus de toute la France et qui auront le plaisir de vous présenter leurs ouvrages.

Enfin, l’année 2017 verra ma pièce créée en 2006 aux Forges de Guérigny : Babaud ou le prix de l’éternité rejouée par le théâtre du Passavent  sur plusieurs scènes de Saône et Loire avant de revenir jouer dans la Nièvre et ailleurs en 2018.

Alors, vous voyez bien que tout va bien !...

Et s'il me faut une canne de temps à autre pour me déplacer, c'est tout naturellement pour traîner avec moi les kilos de projets que j’emmagasine chaque nuit dans mes pensées ou qui sortent tout droit de mes rêves.
A bientôt donc dans les maisons de la presse, librairies, salons et fêtes du livre, ou encore sur mon blog ou sur Facebook à mon adresse ou sur la page officielle du commissaire Merle !

Amicalement,
Michel Benoit

 

Posté par michelbenoit à 17:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 décembre 2016

Michel Benoit - Wikipédia

 

Michel Benoit - Wikipédia

Michel Benoit est né et a poursuivi sa scolarité à Paris, puis il a étudié en école de commerce et suivi en candidat libre les cours d'histoire de la faculté de Vincennes.C'est dès l'école primaire qu'il se passionne pour l'histoire et notamment la Révolution française. Il vit à Paris jusqu'en 1982.

https://fr.wikipedia.org

1483225_1536961306545889_4609791479474066723_n

 



 

Posté par michelbenoit à 12:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 décembre 2016

Des nouvelles du commissaire Merle

IMGP3237 - Copie

Je viens de mettre un point final à la treizième enquête du commissaire Merle. L'écluse N°47 Bis, une énigme qui se déroule en plein cœur de Clamecy à l'époque où Bagatelle était encore debout et où plus de conq cent foyers y demeuraient. Après un retour précipité d'un congrès de criminologie en Belgique et un cours séjour dans les Ardennes, le commissaire Merle fait une halte à Clamecy.

Une victime est retrouvée dans un fossé entre Yonne et Canal du nivernais, près de l'écluse N°47 Bis mais... Chut !!! Vous connaitrez la suite de ce roman policier assez noir je vous l'avoue, lors de la sortie du livre de poche concerné " Rue des boucheries " édité chez de Borée et qui regroupera au total 3 enquêtes inédites en août 2017....

Ces trois enquêtes seront : " L'evadé de Moulins " qui se déroule à Nevers, " Merle et les bons enfants " où quand le Bourbonnais peut aussi rimer avec suspens... et " L'écluse N°47 Bis ". Elles seront réunis sous un seul titre : " Rue des boucheries ". Une jolie petite rue de Nevers dont le nom contraste avec l'aspect de ce passage réservé aux piétons aujourd'hui mais qui n'est autre que la rue dans laquelle demeure le fameux commissaire Merle.

Sortie chez de Borée en août 2017.

 

Posté par michelbenoit à 08:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 décembre 2016

Michel Benoit se met à table ....

C'est dans l'Echo Charitois de ce matin, sous la plume de Frédéric Dumaillet, un portrait pur jus du père du commissaire Merle....
J'aurai le grand plaisir de vous rencontrer chez Sonate d'Auteurs à La Charité sur Loire samedi 10 décembre de 9h à 12h.

Xsm9709

Posté par michelbenoit à 16:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]


05 décembre 2016

Dernier Fric Frac un polar hommage à Sylvain Levignac

113476899

" Simon écrasa son mégot sur les pavés qui recouvraient la petite place située au cœur du bourg normand. Il essuya sa semelle plusieurs fois en raclant sa chaussure sur une grille en fer forgé entourant un marronnier feuillu, puis après avoir jeté un regard furtif en direction de l’agence bancaire la plus proche, remonta au volant de sa voiture et siffla les premières mesures d’une chanson qui ne le lâchait pas depuis plusieurs jours et qui devait s’intituler selon ses souvenirs : « Nature boy ». 

Tout est là, dès les premières lignes de ce Polar écrit sur le coin d'une table par son auteur, Michel Benoit, connu déjà pour ses fameuses enquêtes du commissaire Merle. Là, il n'y a pas de roman policier mais des balles qui sifflent, des gangsters qui s'insultent et se flinguent et des flics qui sont aussi nuls que ceux qu'ils poursuivent... Les dialogues sont à eux seuls un hommage à Michel Audiard et à toute cette époque que certains disent révolues mais que Michel Benoit fait ressurgir du passé avec ce nouveau titre : " Dernier Fric Frac " qui sera édité chez de Borée début mai 2017 et qui aura la chance de voir le jour là où il se déroule: au Tréport en passant par le salon du livre d'Eu. 

" C'est un hommage à Audiard, certes, il y a longtemps que j'avais envie de prendre une route parallèle à celle du commissaire Merle qui elle est bien élevée, bien droite et n'admet aucune grossièreté, aucun pas de côté... En fait, ce polar se lit comme un scénario et concernant les dialogues il ne s'agit pas d'argot, ni de langue verte, mais simplement de dialogues basés sur une langue imagée et si les lecteurs rient autant que j'ai rie en l'écrivant... Nous allons passer de bons moments !"

 

( ci-dessus le comédien Sylvain Levignac )

Un polar écrit sur la musique de " Nature Boy" qui vous accompagnera tout au long de ces pages et vous plongera dans l'ambiance des films policiers en noir et blanc des grandes années du cinéma français. 

" Au départ, j'avais intitulé ce Polar : " Les Nazes" tant les personnages sont particulièrement déroutant, mais mon éditrice à choisi : " Dernier Fric Frac " qui semblait plus lisible... En fait, ce Polar est dédié aux second, troisième et quatrième couteaux et à tous les comédiens qui furent de l'aventure de ces années cinéma et en particulier à mon oncle, Sylvain Levignac, sans qui les grands films policiers n'auraient jamais pu exister... " Nous précise Michel Benoit

113530307

Des dialogues comme celui-ci : 

Simon s’était assis quelques instants et écoutait Marcel débiter sa vie en quelques minutes…

-   Tu vois, la môme Yo-yo, c’est de moi qu’elle était amoureuse à l’époque… Mais moi, j’avais autre chose à penser… L’aventure, pas la petite, la grande aventure… les mers du sud… Le Képi blanc qui sent l’mouton… Les bordels de Managua, de San José… La course au trésor… Enfin la vraie vie, tu vois, celle que je n’avais pas connue chez mes vieux à Pantin !   Et j’ai donc pris le bateau à Toulon un beau matin et c’est Joe le Nantais qui s’est occupé de Yolande. Une belle gamine d’ailleurs ! Mais que je ne regrette pas …Car moi je n’aurai pas su rester toute ma vie dans la même taule avec la même plante… D’ailleurs, sans faire offense, elle a dû s’emmerder la môme… Car tu vois mon vieux Simon, en fait, les gonzesses, faut leur donner du voyage, des espaces verts, le grand canyon ou les plaines de Sibérie, mais l’été, à condition de leur offrir un drive avec un glaçon dans le verre…En fait il faut les faire rêver quoi…Au lieu de ça, monsieur Joe leur offre le catalogue de la Redoute, un vrai passeport pour la dépression….De quoi foutre le bourdon à n’importe quelle candidate pour la grande aventure !

 Marie-Pierre Guérin

 

Dernier Fric Frac ( les Nazes ) Sortie en librairie en avril 2017

Éditions de Borée Centrefrance.

 

 

 

Posté par michelbenoit à 12:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 novembre 2016

Dernier Fric Frac, un Polar hommage ! à paraître en mai 2017

DernierFricFrac_109x178_06 (1)

" Simon écrasa son mégot sur les pavés qui recouvraient la petite place située au cœur du bourg normand. Il essuya sa semelle plusieurs fois en raclant sa chaussure sur une grille en fer forgé entourant un marronnier feuillu, puis après avoir jeté un regard furtif en direction de l’agence bancaire la plus proche, remonta au volant de sa voiture et siffla les premières mesures d’une chanson qui ne le lâchait pas depuis plusieurs jours et qui devait s’intituler selon ses souvenirs : « Nature boy ». 

Tout est là, dès les premières lignes de ce Polar écrit sur le coin d'une table par son auteur, Michel Benoit, connu déjà pour ses fameuses enquêtes du commissaire Merle. Là, il n'y a pas de roman policier mais des balles qui sifflent, des gangsters qui s'insultent et se flinguent et des flics qui sont aussi nuls que ceux qu'ils poursuivent... Les dialogues sont à eux seuls un hommage à Michel Audiard et à toute cette époque que certains disent révolues mais que Michel Benoit fait ressurgir du passé avec ce nouveau titre : " Dernier Fric Frac " qui sera édité chez de Borée début mai 2017 et qui aura la chance de voir le jour là où il se déroule: au Tréport en passant par le salon du livre d'Eu. 

" C'est un hommage à Audiard, certes, il y a longtemps que j'avais envie de prendre une route parallèle à celle du commissaire Merle qui elle est bien élevée, bien droite et n'admet aucune grossièreté, aucun pas de côté... En fait, ce polar se lit comme un scénario et concernant les dialogues il ne s'agit pas d'argot, ni de langue verte, mais simplement de dialogues basés sur une langue imagée et si les lecteurs rient autant que j'ai rie en l'écrivant... Nous allons passer de bons moments !"

Des dialogues comme celui-ci : 

Simon s’était assis quelques instants et écoutait Marcel débiter sa vie en quelques minutes…

-   Tu vois, la môme Yo-yo, c’est de moi qu’elle était amoureuse à l’époque… Mais moi, j’avais autre chose à penser… L’aventure, pas la petite, la grande aventure… les mers du sud… Le Képi blanc qui sent l’mouton… Les bordels de Managua, de San José… La course au trésor… Enfin la vraie vie, tu vois, celle que je n’avais pas connue chez mes vieux à Pantin !   Et j’ai donc pris le bateau à Toulon un beau matin et c’est Joe le Nantais qui s’est occupé de Yolande. Une belle gamine d’ailleurs ! Mais que je ne regrette pas …Car moi je n’aurai pas su rester toute ma vie dans la même taule avec la même plante… D’ailleurs, sans faire offense, elle a dû s’emmerder la môme… Car tu vois mon vieux Simon, en fait, les gonzesses, faut leur donner du voyage, des espaces verts, le grand canyon ou les plaines de Sibérie, mais l’été, à condition de leur offrir un drive avec un glaçon dans le verre…En fait il faut les faire rêver quoi…Au lieu de ça, monsieur Joe leur offre le catalogue de la Redoute, un vrai passeport pour la dépression….De quoi foutre le bourdon à n’importe quelle candidate pour la grande aventure !

media

Un polar écrit sur la musique de " Nature Boy" qui vous accompagnera tout au long de ces pages et vous plongera dans l'ambiance des films policiers en noir et blanc des grandes années du cinéma français. 

" Au départ, j'avais intitulé ce Polar : " Les Nazes" tant les personnages sont particulièrement déroutant, mais mon éditrice à choisi : " Dernier Fric Frac " qui semblait plus lisible. "

Ce Polar est dédié aux second, troisième et quatrième couteaux et à tous les comédiens qui furent de l'aventure de ces années cinéma et en particulier à mon oncle, Sylvain Levignac, sans qui les grands films policiers n'auraient jamais pu exister... 

Marie-Pierre Guérin

 

Dernier Fric Frac ( les Nazes ) Sortie en librairie en avril 2017

Éditions de Borée Centrefrance.

 

( ci-dessus le comédien Sylvain Levignac )

Posté par michelbenoit à 18:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 novembre 2016

Reynald Haley a conquis son auditoire à Nevers.

15168684_866646626805735_2000783501149148778_o

Ils étaient nombreux à avoir fait le déplacement samedi soir pour se rendre à la salle Stéphan Hessel afin de venir écouter l'un de nos dernier grand poète frondeur : Reynald Halay. Des fidèles qui ne se lassent pas de ces textes hauts en couleur, toujours aussi frais, aussi rayonnants et d'une actualité criante même si l'on souhaiterait qu'ils fussent d'une autre époque tant ils nous prennent aux tripes et nous plantent devant un miroir réfléchissant, nous ramenant à nos craintes, à nos peurs et nos angoisses d'un début de XXIème siècle qui décidément ne tourne pas rond.

Un Halay qui se sert de sa guitare comme d'une fronde pour nous envoyer quelques vérités et quelques coups de pieds au cul à ceux qui ne partagent pas ses désirs de partage et d'amour des autres...

" Point trop n'en faut !" nous scande-t-il avec poésie et c'est effectivement le bijou de ces nouvelles compositions, un bijou que beaucoup pourraient envier à Reynald Halay tant cette chanson est belle et bien écrite :

Qui trop embrasse mal étreint,Il faut savoir sauter du train,risquer sa peau.

De vous, de nous le temps abuse,d'amour nos corps, nos âmes s'usent,

Point trop n'en faut.

Et le poète frondeur, vértitable corbeau blanc, en profite pour enfoncer le clou en direction de ces jeunes vieux qui pensent avoir trouvé une voie et une réponse à leur misère intellectuelle et sociale en se raliant derrière une Marine qui semble sortir tout droit d'un film de Leni Riefenstahl :  " Ces fils de rien, ces jeunes loups, tous ces voyous: Aux pieds de cette pauvre jeanne, qui viennent ranimer la flamme du barbecue "

Des bijoux, il y en a d'autres , beaucoup d'autres ...Témoin de son temps depuis pas mal d'années, Reynald Halay nous passe de petits messages, l'air de rien... :" La logique me dégoute, je n'en ai pas... Quand je suis dans le doute, Je ne m'abstiens pas... Si bien qu'à trop vouloir battre Descartes, il se pourrait qu'un soir je perde la carte..." Et puis, il y a son combat contre " Les Cons " et " les tartuffes " qu'il nous dépeint à nous faire mourir de rire.

La Corde et le Couteau...............Reynald Halay

Une superbe soirée en compagnie d'un véritable poète, accompagné par de très bons musiciens avec lesquels indéniablement il existe une complicité hors du commun et efficace. Une soirée qui passe même trop rapidement, qui l'espace d'un temps a vu le poète nous quitter après plusieurs rappels. Stéphane Deveau au Hautbois était excellent ainsi que Yann Leroquais au violon. Jean-Luc Arramys nous a montré tout son art à la contrebasse et tous trois se sont même permis le luxe de nous offrir chacun un solo magnifique.

C'était l'événement de ce samedi 19 novembre, et pour ceux qui auraient râté cette soirée, je vous rassure que d'autres suivront et nous retrouverons Reynald Haley en 2017 à Saint-Pierre-le-Moûtier pour un concert exceptionnel.

Michel Benoit

Posté par michelbenoit à 13:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 novembre 2016

Reynald Halay en concert à Nevers samedi 19 Novembre 2016 salle Stéphan Hessel

14608670_1182240805168748_6817298484356076078_o

Mon ami, le poète Reynald Halay, musicien, auteur, compositeur et interprète, nous revient à Nevers le samedi 19 novembre 2016 pour un concert à la salle Stéphan Hessel avec ses musiciens.

Car c'est avec ses musiciens qu'il viendra sur cette magnifique scène accompagné de ses fidèles comparses, Stéphane Deveau (hautbois), un musicien hors pair, Yann Leroquais un violoniste qui connaît son instrument sur le bout des doigts et Jean-Luc Arramy, son contrebassiste depuis des années qui donne à lui seul une âme solide à son répertoir. C'est à l'initiative de Thierry Chesneau, l'animateur de RCF Nièvre, une voix qui monte et qui monte dans l'univers des interviews culturels que Reynald Halay rencontrera son public.

Au programme, une vingtaine de chansons dans la verve poétique et libertaire qu'il affectionne. « Sous le prétexte que la vie est éphémère, il faudrait me soumettre et puis surtout me taire. » Des mots qui ne plaisent pas à tout le monde, à tel point qu'il se dirait que certaines villes du coin ne seraient pas très enthousiastes pour l'accueillir. Pour Reynald Halay, pas question de mièvrerie, de langue de bois, ses mots sont simples. Ici, pas de métaphores, de fausses poésies,  à se masturber l'esprit, mais une efficacité et une force qui ne vous lâchent pas durant tout le spectacle.

« J'ai toujours envie de chanter, d'aller sur scène, d'échanger avec le public », explique-t-il. Pour Reynald Halay, autant poète qu'engagé, l'important c'est le partage. Partager sa musique, partager ses mots, parfois tendres pour les humbles, les petiots ou nos p'tits vieux, mais avec souvent la dent dure pour les puissants, les chasseurs ou les tartuffes.

Toujours est-il qu'à Nevers, il est bien chez lui  et va une nouvelle fois ravir son public, lequel lui voue une affection toute particulière. Car Reynald, sait trouver les mots lorsqu'il nous parle amour, paix et fraternité, des mots simples, des mots de tous les jours qui retrouvent toutes leurs noblesses lorsqu'il nous les chante. Sa musique paraît simple au demeurant, mais ne vous y trompez pas, elle l'est autant que celle de Brassens et quand on croît avoir compris le sens de l'harmonie on en découvre une autre, bien plus complexe avec presque un accord par syllabe... 

Alors samedi 19 novembre, c'est à la salle Stéphan Hessel qu'il faut passer sa soirée, vous ne le regretterez pas et pour ceux qui ne le connaisse pas encore, vous découvrirez un magnifique poète et des musiciens extraordinaires.

Michel Benoit

Posté par michelbenoit à 08:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 novembre 2016

Séance de signatures à l'huilerie de Saint-Pierre le 11 novembre de 15h à 19h

photo-huilerie_596577

L’USSP Course et Nature organise la 4ème édition du GARGANTUESQUE le samedi 12 novembre 2016. Mais cette année, l’épreuve a un rayonnement national puisqu’il est le support du Championnat de France de course nature FSGT.  

A cette occasion, le vendredi 11 novembre, la Communauté de Communes Nivernais-Bourbonnais se mobilise et organise un marché de producteurs et artisans locaux, lors de l’accueil à L’Huilerie des coureurs venant retirer leur dossard. Cet évènement exceptionnel a pour but de mettre en lumière les talents et saveurs de notre territoire à des sportifs venant des quatre coins de la France. 

Au cœur de Saint Pierre le Moûtier, la cour de l’Huilerie, ouverte à tous, servira d’écrin à nos richesses gustatives et artistiques. Producteurs, artisans, artistes, venez faire découvrir votre savoir-faire !  

Vous pourrez me retrouver dans la cour de l'huilerie de Saint-Pierre où j'aurai le plaisir de signer mes derniers ouvrages. 

Je souligne que l’emplacement est gratuit pour ce marché ouvert de 15 heures à 19 heures, simultanément à l’ouverture des portes de L’Huilerie Réveillée et de l’Office de Tourisme de Saint Pierre – Magny Cours.

 

Posté par michelbenoit à 08:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]