30 novembre 2015

Dieu est à nos côtés ( Chanson de circonstance )

Mon nom ne veut rien dire Mon âge encore moins Je suis pour tout dire Un bon citoyen J'admets sans réplique Ce qu'on m'a enseigné Je sais qu'en Amérique Dieu est à nos côtés. Je l'ai lu dans l'histoire Les Américains Se couvrirent de gloire Contre les Indiens Ils les massacrèrent Le cœur bien en paix La conscience claire Et Dieu à leurs côtés Après la seconde guerre On nous a appris Les Allemands de naguère Deviennent nos... [Lire la suite]
Posté par michelbenoit à 00:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 novembre 2015

Censure à Sancerre ! Solidarité avec le Café Boucherie et les auteurs censurés...

Il y a quelques semaines, mon ami libraire Olivier Bourdon m'avait invité comme l'an dernier sur le marché de Noël prévu le 6 décembre. Je devais me joindre à la compagne de Tignous, Chloé Verlhac, à Hélène Honoré et Raynald Pellicier. Ayant donné auparavant mon accord pour le Salon du livre de Janzé en Bretagne qui se déroulait sur deux jours, j'avais du malheureusement repousser cette offre. Aujourd'hui, les politiques locaux et l'état faisant pression pour annuler la venue de ces écrivains jugés dangereux pour la tranquilité... [Lire la suite]
Posté par michelbenoit à 12:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 novembre 2015

Vous avez dit barbus ....

Et voilà que la psychose nous revient, comme ça… Un truc de fou, de fou de Dieu même ! Un truc à s’en faire retourner Audiard dans sa tombe… Vous pensez ! À son époque, dans les années 60, un barbu c’était un barbu, deux barbus c’étaient deux barbus et trois barbus c’étaient des barbouzes… Mais aujourd’hui un barbu, surtout s’il a une valise et qu’il entre dans votre wagon de métro ou dans votre magasin préféré, c’est peut-être, voire certainement, un djihadiste… La barbe est devenue un truc à vous faire flipper grave… Le... [Lire la suite]
Posté par michelbenoit à 18:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]
26 novembre 2015

La tête ed viau...

Je vous propose une petite série de recettes de cuisine comme celle-ci : la tête ed viau en patois berrichon ! Histoire d'alléger un peu l'actualité, si pesante depuis quelques temps... Et puis une bonne bouffe entre copains ou en famille, c'est rassurant, non ?   La tête ed viau  Dans voute chaudron aux trois quart d’iau Plongez ben vite la tête ed viau En l’entourant d’un fin torchon A sortira mieux du bouillon Celui-ci n’étant pas souillé Vous pouvez même le consommer : Salez-lu ben, pis poivrez-lu, Sinon... [Lire la suite]
Posté par michelbenoit à 20:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 novembre 2015

Allons z'enfants !

  Après avoir longuement rappelé que la France n'était pas seulement un pays mais était bien plus: Elle était une nation ! Il est temps de rappeler l'histoire du lien qui cimente cette Nation entre nous, je veux parler de notre hymne national, La Marseillaise. Les événements horribles survenus dans notre pays nous ramène à ce chant patriotique qui est notre hymne national que beaucoup d'extrémistes incultes s'approprient, étant persuadés qu'il s'agit d'un chant nationaliste et protectionniste, que beaucoup d'autres n'osent... [Lire la suite]
Posté par michelbenoit à 10:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 novembre 2015

La France n'est pas un pays, elle est bien plus, c'est une Nation !

Face aux événements que nous vivons  depuis quelques temps, nos valeurs culturelles, de vivre ensemble, de tolérance et de partage, semblent bien mises à mal. A l’heure où nous devrions partager l’essentiel de nos valeurs, la priorité de certains peut paraître à géométrie variable et force est de constater que tous ne font pas leur, l’esprit devant se dégager d’une véritable Nation. Certains avancent, même sans aucune arrière-pensée, que la religion est prioritaire sur la nationalité. Il est peut-être temps de rappeler à tous... [Lire la suite]
Posté par michelbenoit à 19:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 octobre 2015

Editer c'est diffuser ! à propos du projet de la réédition de Mein Kampf en 2016

Chère Éditrice, Nos succès d’édition, l’estime et l’amitié personnelle que je vous porte, le respect que m’ont toujours inspiré votre culture et votre sensibilité littéraire me permettent de vous dire sans détour et publiquement l’horreur que m’inspire une décision d’édition dont il se dit que votre maison se rendrait bientôt responsable. J’ai appris par la presse que vous projetiez d’éditer en 2016 Mein Kampf d’Adolf Hitler. Je veux vous dire mon opposition totale à ce projet. Ce livre est le texte principal du plus... [Lire la suite]
Posté par michelbenoit à 17:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 septembre 2015

Omonville toi-même !

Mais qu'est-il venu faire là-haut ? Tout là-haut, dans cette pointe armoricaine où la presqu'île est comme une parenthèse de vie, un bout du monde que cette presqu'île du Contentin où l'on ne croise jamais grand monde... Mais qu'est-il venu faire là-haut ? Cet " il " , c'est le petit homme à la casquette parisienne qui parcourait les rues de panâme la cigarette au bec en rêvant... Cet "il " c'est Jacques Prévert. On ne vient jamais dans la Hague par hasard dit-on. Prévert, lui, avait écouté son vieux copain Alexandre Trauner et,... [Lire la suite]
Posté par michelbenoit à 11:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 août 2015

Thérèse est morte. Un thriller se déroulant sur Nevers !

Début septembre dans toutes les maisons de la presse et librairies de la Nièvre.... Thérèse est morte. Un thriller se déroulant sur Nevers ! La 7ème enquête du commissaire Merle. Un oiseau qui ne chante pas, ce n’est pas bon signe. Un oiseau qui ne chante plus, c’est même un mauvais présage. Un piaf qui, tout à coup, disparaît de sa cage alors que sa propriétaire vient de rendre l’âme… c’est déjà le début d’une énigme.Lorsque la vieille Thérèse est retrouvée sans vie au milieu de son salon, la part du doute fera vite revenir le... [Lire la suite]
Posté par michelbenoit à 15:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 août 2015

Comme si de rien n’était…..Thierry Desseux bientôt sur RCF

Jeudi 16 juillet 2015Comme si de rien n’était…..14h Studio de RCF. Dehors, sur la grande place donnant sur le bâtiment du Diocèse il fait 41°. Nous avons garé la voiture sous les quelques marronniers qui entourent l’esplanade recouverte de petits cailloux blancs qui réverbèrent les rayons du soleil, annonçant une nouvelle journée de canicule.Thierry Desseux s’est installé devant le micro. Il est comme chez lui dans cette salle qu’il connaît bien pour y avoir déjà auparavant enregistré plusieurs émissions de radio. Il boit une... [Lire la suite]
Posté par michelbenoit à 20:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]