11 novembre 2007

SAINT-JUST, Apogée d'un silence, dernier regard.

EXTRAIT:  SAINT-JUST Apogée d'un silence dernier regardLa souffrance dure maintenant depuis plusieurs minutes.Insupportable.Georges gémit sous la douleur, on le tourne, le retourne, rien n'y fait.Je détourne les yeux.On scande: " Foutu maximum ! "Maximilien paraît absent, pour toujours.Cris déchirants.Une clameur me surprend après un choc épouvantable et assassin.Georges n'est plus.Huées de la foule.Déjà Legros me soulève par les aisselles.Je regarde une dernière fois Maximilien, désespéré...Adieu !Les marches sont... [Lire la suite]
Posté par michelbenoit à 20:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 novembre 2007

11 NOVEMBRE 2007 AU SANG QUI COULE DANS NOS VEINES

       Au sang qui coule dans nos veines…..   J’écris ces quelques lignes, Pour les enfants au regard ébloui, Quand les fastes s’alignent, Devant leurs grands yeux ébahis.  Et toi, tu le sais bien, Tes rêves n’existent pas, Pas pour moi, Pas pour moi, Le soleil se fait rare à travers les persiennes, Et toi tu me répètes que ce n’est plus la peine, Plus la peine, Plus la peine,  Source rouge au ventre d’Eve, Trait de flamme au... [Lire la suite]
Posté par michelbenoit à 19:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
10 novembre 2007

PORTRAITS DE REVOLUTIONNAIRES ARDENNAIS

Extrait: Le Fou de Ville sur Lûmes" Dans la nuit du quatorze au quinze juillet 1795, quelques mouzonnais revenant de Mézières, marchaient gaillardement sur la route de Sedan, échauffés par l'eau-de-vie. Ces hommes revenaient au pays par la route de Sedan sous une pluie battante et un froid hors saison. Ils avaient assisté à un spectacle hors du commun pour un quatorze juillet, sixième anniversaire de la prise de la Bastille. Ce spectacle n'était autre que l' exécution aux flambeaux de l'un de leur compatriotes que... [Lire la suite]
Posté par michelbenoit à 05:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 novembre 2007

La Mémoire et la mer

                               A mon ami PaulLeo Ferre - La mémoire et la mer envoyé par MELMOTH
Posté par michelbenoit à 19:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 novembre 2007

L' INSURGE

                          Hommage à celle dont les caractères resteront gravés au paradis des petites frappes.       Ce jour devait arriver, il devait forcément arriver, dans sa laideur immense, un jour malsain, humide, sans horizons, un matin où l’aube et le crépuscule s’entremêleraient sans transition, où le lever du brouillard ressemblerait comme deux gouttes d’eau à son coucher quand le ciel paraît poser comme une ... [Lire la suite]
Posté par michelbenoit à 20:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 novembre 2007

PETITE DETENTE AVANT L'ORAGE

Petite détente avant gros orage !   A la manière de Jean-Noël Leblanc avec qui depuis le samedi 20 octobre 2007 nous partageons une galère peu commune, je vous propose à mon tour une petite devinette que vous pourrez partager entre amis, en famille, avec vos voisins pourquoi pas…..                                            ... [Lire la suite]
Posté par michelbenoit à 01:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 novembre 2007

L'AFFAIRE DE LA CENSURE DU 20 OCTOBRE 2007

Nous n’écrivons pas pour passer le temps !     L’ignorance, l’oubli et le mépris des droits de l’homme sont les causes des malheurs publics et de la corruption des gouvernants !   Préambule de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen….   Et oui, nous écrivains, auteurs, historiens, sommes profondément attachés à ses valeurs, n’en déplaise à certains. Nous n’écrivons pas pour passer le temps, mais bien pour transmettre, communiquer, nous exprimer et dialoguer avec nos... [Lire la suite]
Posté par michelbenoit à 19:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 novembre 2007

RENTREE DES CLASSES

Rentrée des classes.   Elle est terrible, la peur de l’enfant devant la grille de l’école, Elle est terrible la grille qui le sépare de sa mère, Ils sont terribles aussi ses yeux, Ses yeux pleins de larmes, Ces larmes qui s’échappent, Qui s’échappent comme ses rêves, Ses rêves de petit enfant. Un oiseau passe et emporte ses larmes, Et les emmène loin, très loin, Dans le cœur de sa mère, Sa mère qui s’éloigne au loin, Et la peur l’envahi, Sa mère a disparu, ... [Lire la suite]
Posté par michelbenoit à 06:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 novembre 2007

PREVERT

Serge Reggiani - Barbaraenvoyé par Gibet
Posté par michelbenoit à 19:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 novembre 2007

https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Benoit  
Posté par michelbenoit à 06:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]