37302658_1739320882852485_1937163725194657792_n

Un vrai plaisir que de se retrouver sur la cote marseillaise à faire le boulot ( c'est à dire parler de ses livres aux habitants, aux villageois et aux touristes aussi, venus nous rencontrer avec cette belle caravane littéraire qu'organise mon ami Pierre Défendini depuis 17 ans maintenant. Une tournée qui devait m'emmener tour à tour à Marseille, Cassis, Château Neuf du Pape, Salon de Provence et Bandol avant de reprendre la route pour la Nièvre dans l'attente de repartir pour une deuxième tournée estivale dans le Morbihan avec un noyau dur d'écrivains que je connais déjà, dont mon ami Richard Borhinger et l'ancienne animatrice Danielle Gilbert, en passant par Michel Quint et bien d'autres...

37695283_1798095013577279_1115590404784259072_n - Copie

Jusqu'à présent je pensais que les diners littéraires peuplés d'auteurs, étaient consacrés à la littérature et qu'on participait à des débats à n'en plus finir autour de nos chers auteurs disparus. J'avais compris très vite que lors de ces dîners, ces fameux auteurs, que l'on ne doit pas confondre avec des écrivains ( s'il vous plaît ! ) n'étaient bons qu'à parler de leurs droits d'auteur et qu'en fait de littérature, c'était le prof d'arythmétique qui avait remporté le pouvoir sur la philo, sur le prof de lettres classiques ou modernes. Je me doutais également un peu que la culture du Moi je envahissait tout, même les plus anodines conversations et que tout était prétexte pour ramener la couverture à soi et parler de son dernier livre etc...

Eh bien dans cette tournée, rien de tout ça, enfin presque rien. Bien sur, il y eu quelques spécimens qui ne purent s'empêcher de faire leur spectacle dont tout le monde se fichait en fait... de râler parce qu'il faisait trop chaud, que le rosé était trop frais, que les livres n'étaient pas en quantité suffisantes, qu'on mangeait trop tard... Mais on s'en fou ! avais-je rétorqué devant un Bohringer dont les yeux s'étaient soudain illuminés... On s'en fou ! Nous on est sur de bouffer ! Tout le monde ne peux pas en dire autant...

Depuis cet instant, nous nous étions compris et on se souriait de temps à autre en écoutant les inepties de nos voisins venus plus par briller que pour remercier leur lecteurs. Le groupe s'était soudain scindé entre auteurs et écrivains.

La vie est ainsi faite. Il faut avoir eu faim, avoir eu mal, avoir souffert, pour comprendre que nous sommes heureux ici bas en fin de compte. Mon ami Pierre Défendini nous a redonné rendez-vous pour une tournée dans le Morbihan. Vannes, Quiberon, Arzon, Pontivy, La trinité sur mer au programme.  Cette homme, grand organisateur devant l'éternel, à l'oeil sur tout et détecte le moindre défaut, le moindre hic qui pourrait venir gripper la belle machine que l'on surnomme Nocturnes Littéraires...Merci Pierre, tu nous combles de gentillesse car comment organiser ce style d'événement sans aimer les écrivains...

Rendez-vous donc dans 4 jours pour d'autres aventures....