ob_a48cdd_baskan

C'est à l'initiative de l'association France Kurdistan que nous nous sommes prêtés, le romancier Serge Camaille et moi même, à un atelier d'écriture ayant pour but de transmettre aux milliers de prisonniers politiques, journalistes, écrivains, intellectuels, artistes et autres qui croupissent dans les geôles turques d'Erdogan, un message simple et clair : " Je pense à toi ! ". Pour notre part, ne pouvant écrire à tous, nous avons choisi d'envoyer deux cartes postales à deux femmes extraordinaires ; Sara Kaya, co-maire de la ville de Nusayibin de Mardin emprisonnée  à la prison de Van T Tipi Yülsek Güvenlikli et Leyla Salman co-maire de Kiziltelpe, district de Mardin, détenue à la prison de Izmir Ali Âga Sakran Kadin Kapali Cezaevi.

Voici le texte de cette courte lettre :

Merhaba,

Sama Fransa' dan Yaziyorum, Ismin Michel Benoit, Saint-Pierre-le-Moutier ' de yasiyorum ve her daim sizler düs ünüyorum ! ünüirorum ki yakin zamanda görüsecegiz, Dostlukla ! Michel Benoit.

Traduction : Bonjour

Je t'écris de France. Je m'appelle Michel Benoit. J'habite à Saint-Pierre-le-Moutier et je pense à toi !  J'espère que nous nous reverrons bientôt, Amitiés, Michel Benoit.

Vous pouvez bien sur vous aussi, envoyer ce message aux prisonnières Kurdes qui subissent, hormis leur mise au secret, tortures physiques et intellectuelles afin de leur assurer qu'effectivement : Nous pensons à elles et nous ne les oublions pas. Nous n'oublierons pas aussi leurs geôliers et ces derniers se préparent des jours d'angoisse dans un proche avenir puisque nous sommes également persuadés qu'un état policier tel que celui mis en place par Erdogan, ne pourra tenir encore très longtemps face à la vindicte populaire internationale et sera laché très bientôt par les diplomaties occidentales et contraint de libérer les milliers de prisonniers politiques qui s'entassent dans les prisons turques.