20160717206_171620

Hier j’avais longuement hésité à titrer l’étape du jour : « La promenade des Anglais » tant ce tour de France était mené à tous niveaux par nos amis British. Mais, à cette heure, pas facile de faire de l’humour avec ce genre de titre, très juste de surcroit, mais qui nous laisserait un mauvais goût dans la bouche… Alors les nougats se présentant à moi, c’est sur eux que j’ai porté mon dévolu.

162 kms de plaine et de montagne dans l’Ain, de Bourg en Bresse à Culoz ça vous dit les p’tits gars ? Après avoir avalé un solide petit déjeuner, constitué de Poulet au vinaigre, de soupe bressane au potiron et de gâteau de courges ou autres gaudrioles, nos coureurs s’étaient élancés sur cette route avec un thermomètre qui pointe à 31degrés à l’ombre en direction de la difficulté principale de cette étape : le col du grand Colombier avec ses lacets successifs chers à mon ami Jipe Vieren qui usa quelques boyaux sur ce bitume éprouvant.

La double escalade du Grand Colombier, ainsi que la double descente sur Culoz, promettaient une bataille de grimpeurs et de descendeurs. C'est bien sur ces deux registres qu'on dû s'exprimer les rescapés de l'échappée de 30 coureurs formée une trentaine de kilomètres après avoir quitté Bourg-en-Bresse. Dans le final, les deux plus solides ont été Rafal Majka et Jarlinson Pantano. Si c’est le Colombien qui gagne l’étape, le maillot jaune Chris Froome conserve son maillot jaune et c’est Romain Bardet qui fait la meilleure affaire du jour en grignotant la 6ème place à Van Garderen au classement général.

Demain, le peloton partira de Moirans-en-Montagne pour arriver chez nos amis suisses à Berne.

Mais demain sera un autre demain !

Michel Benoit