SJB_1535

Assemblée historique de la Confrérie de la Langue de bois au restaurant La Pause à Nevers le 22 novembre 2014.

Extrait du discours du 22 novembre 2014 pour la remise des Trophées de la langue de bois :


Nous sommes très heureux pour Michel Sapin, le Lauréat National, qui recueille une grande majorité des voix. Heureux de constater que ce fils et petit-fils d’ingénieur, ancien étudiant au Lycée Henri IV, diplômé de l’E.N.A., Solférinien dont il est membre du bureau politique, plusieurs fois secrétaire d’état et ministre sous divers gouvernements, plusieurs fois maire, Président de communauté de commune, ancien conseiller général, ancien député et vice-président de l’assemblée nationale, en un mot un cumulard de première… nous ait simplifié la tâche en déclarant :

« Quand on ne va pas assez loin, c’est déjà qu’on va quelque part ! »

Bravo monsieur le ministre ! Si nous étions à Cannes, nous pourrions envisager de vous décerner la Palme d’Or. C’est encourageant pour nos jeunes chérubins qui se demandent de quelle façon ils vont pouvoir s’orienter demain dans leur scolarité et pourquoi ils passent tant de temps à s’instruire dans des disciplines telles que le français. On comprend mieux pourquoi ils ont tant de mal à s’orienter ! A l’heure où chacun cherche sa voix, où l’on se demande si la gauche est à droite, ou au centre, ou si la droite n’est pas plus au centre qu’un certain centre se présentant à gauche, il était important que vous précisiez cet état de fait : « Quand on ne va pas assez loin, c’est déjà qu’on va quelque part ! »
Phrase qui n’est pas très éloignée de la fameuse : « Qui veut aller loin, ménage sa monture »
Donc, encore plus loin, encore plus fort !! Bravo !
On comprend mieux aujourd’hui pourquoi vous êtes l’ami fidèle d’un certain capitaine de pédalo qui depuis deux ans s’évertue à tenir la barre sans avoir auparavant lever l’ancre. Nous sommes entre de bonnes mains et nous voilà donc rassurer !

SJB_1522

Enfin, nous sommes également très heureux d’offrir au nom de la confrérie de la langue de bois, ce magnifique trophée à Monsieur Pierre Apricena, ce dernier m’a confié au téléphone qu’il ne souhaitait pas venir le chercher, voulant éviter « quelques confrères haineux et quelques petits journalistes locaux ». Nouvellement élu conseiller municipal à Garchizy , ce dernier était candidat FN durant les élections municipales 2014. Il est élu depuis conseiller municipal dans cette commune.
Selon les sources JDC, sources qu’il m’a d’ailleurs confirmé par téléphone, il a déclaré cette phrase sublime :

"Nous prendrons les mesures nécessaires pour dénoncer ou non les méfaits de l'équipe en place".

Je remets donc ce trophée à Mr Apricena, avec tous nos encouragements pour la suite de sa carrière qui s’annonce brillante dans le domaine de la Langue de Bois. Il est vrai que quand on débute une carrière politique avec une phrase aussi sublime, on peut ambitionner tous les postes et tout espérer de son auteur dans ce domaine. Un trophée bien français, fabriqué dans la Nièvre par un artisan bien de chez nous qui s’appelle Jean-Paul Martin.

Avec tous nos compliments !
Le Président
Michel Benoit

Merci aux membres de la Confrérie présents à cette remise de prix, à tous ceux qui ont voté pour que cette élection existe, à Jean-Paul Martin de l'Atelier du Jouet à Blisme qui a créer le Trophée, au Journal du Centre, à Bac Fm Nevers, au restaurant La Pause qui a joué le jeu... Et à tous ceux qui vont nous rejoindre pour la saison prochaine.

Rendez-vous sur notre page Facebook : La confrérie de la langue de bois.