cuffsJ'écoute, les bruits de la ville,
Prisonnier, sans horizon,
Devant moi, un ciel obscure,
Comme les murs nus de ma prison.

Il doit pourtant bien y avoir,
Quelque part,
Un pays qui ne soit pas comme ça.
Il doit pourtant bien y avoir,
Quelque part,
Un monde, où il y aurait toi.

J'écoute, les bruits de la ville,
Prisonnier sans horizon,
Devant moi, se dessine un ciel obscure,
Comme les murs nus de ma prison.

Il doit pourtant bien y avoir,
Quelque part,
Un pays qui ne soit pas comme ça,
Oui il doit pourtant bien y avoir,
Quelque part,
Quelque chose de toi...

Écoute ma prière, toi,

Ecoute ma prière toi,

Qui ne nous oublies pas......

Michel Benoit