C'est une maison bleue, adossée à la colline, ont y vient à pieds, on n'y frappe pas, ceux qui vivent là, ont jeté la clef.. Pas vraiment et heureusement pour les inconditionnels de Maxime Le Forestier, puisqu'à l'initiative d'un chroniqueur de radio à San Francisco, devenu fan sur le tard de Le Forestier, la fameuse maison bleue a été retrouvée là où elle est d'ailleurs toujours demeurée, au 3841 de l'une de ces rues en pentes qui font tout le charme de San Francisco. Pas facile d'ailleurs, puisque cette fameuse maison avait été repeinte en vert depuis. Le mal est réparé puisque les propriétaires, ayant retrouvé la clef, se sont laissé convaincre qu'elle ne pouvait qu'être bleue et qu'ils ont fait réaliser les travaux nécessaires pour redonner une nouvelle jeunesse à la maison qui avait accueilli Maxime Le Forestier au début des années 70. Cette maison bleue sera l'un des titres du premier album de Maxime que l'on surnommera, faute de titre, cela ne se faisait pas en France encore à cette époque, l'album à la rose... Toute une époque....


Maxime Le Forestier retrouve sa maison bleue

 
San Francisco Maxime Le Forestier